Pouvons-nous faire pousser des oliviers au Québec?

 

L’olivier, Olea europaea, est considéré comme un arbre fruitier ancien qui provient de la méditerranée. Bien que les oliviers soient faciles à cultiver, ces arbres ne produisent des fruits que dans des conditions très spécifiques. Leurs racines sont sensibles au froid et n’aiment pas les sols détrempés. Les fruits provenant de jeunes oliviers ne toléreront pas de températures inférieures à -5,5 °C (22 °F) alors que les arbres matures supporteront le froid jusqu’à -9,5 °C (15 °F) . D’autre part, les oliviers ont une longue saison de croissance et ont besoin de beaucoup de soleil et de chaleur pour faire mûrir leurs fruits avant que le gel d’automne ne les ruine.

Les oliviers ne produiront pas aussi abondamment dans des conditions subtropicales ou tropicales puisque la pluie pendant la floraison empêchera leur pollinisation. C’est pourquoi ils ne peuvent être cultivés commercialement que dans des pays qui ont des climats méditerranéens avec des hivers doux, frais et sans pluie printanière. Comme, par exemple, l’Europe du Sud, en Afrique du Nord, en Afrique du Sud, en Australie, au Chili, en Argentine, au Pérou, en Californie.

Quoique les arbres peuvent également être cultivés dans des serres ou dans d’autres environnements protégés, ils demandent beaucoup d’espace et doivent être cultivés en grand nombre pour produire de l’huile commercialement. Une plantation commerciale doit être super-intensive, soit 1000 arbres/ha ou plus pour que la production soit rentable. Il faut aussi estimer les énormes coûts de matériel, d’équipement et de contrôle climatique. De plus, une fois qu’un olivier atteint sa maturité, cela peut prendre 4 ans avant qu’il commence à produire des fruits, tout dépendant des conditions.

Certaines variétés ont été créées pour produire des oliviers nains sans fruits afin de servir d’ornement intérieur ou jardinier. Anciennement, offrir un olivier en cadeau signifiait un signe de paix et d’amitié. Ces arbres pouvaient aussi être offerts en signe de victoire ou de succès.


Nous serions bien heureux de pouvoir faire pousser des oliviers au Québec afin de produire des huiles d’olive de qualité localement. Étant donné notre climat froid et les énormes coûts reliés à la production en serre de grande envergure, il est malheureusement peu probable que la province devienne producteur d’oliveraies dans les prochaines années. D’ici là, nous sommes choyées de bénéficier de ces merveilleux produits par l’intermédiaire d’entreprises familiales qui préservent cette précieuse ressource malgré toutes les pressions internationales, économiques et politiques.

Lecture supplémentaire

Comment les olives sont-elles récoltées?


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés